Le dispositif ORSEC cyclones à La Réunion SOCIÉTÉ

Par arrêté en date du 17 décembre 2018, le préfet de La Réunion a approuvé le dispositif départemental ORSEC spécifique « Cyclones ».

Ce dispositif s’insère dans le plan ORSEC départemental de La Réunion et peut être complété par des mesures d’autres plans relatifs aux crues ou aux fortes houles notamment. Il prévoit les mesures à mettre en œuvre en fonction du niveau d’alerte.

Le préfet directeur des opérations de secours dispose de l’ensemble des moyens publics sur le département pour mettre en œuvre le plan ORSEC, quelles que soient leurs origines ou appartenances. Le préfet est la seule autorité habilitée à déclencher ou à lever les alertes cycloniques.

Le maire peut prendre des décisions complémentaires visant à protéger la population de la commune. Les chefs de services et chefs d’entreprise doivent décliner un plan interne précisant les procédures propres à leurs administrations et à leurs entreprises.

Niveaux d’alerte du plan ORSEC départemental

Dès que La Réunion est menacée de subir des intempéries liées à la circulation a proximité d’un système de nature cyclonique (dépression tropicale, tempête tropicale ou cyclone tropical), le plan Orsec Cyclones est activé.

Les décisions de changement de niveau d’alerte cyclonique prennent en compte les facteurs « vents » et « pluies » en s’appuyant sur la grille d’aide à la décision suivante :

Pendant l’alerte rouge cyclonique, la population est invitée à se confiner et la circulation est interdite, sauf pour les services de secours et les services concourant à la gestion de crise.

L’alerte cyclonique violette, étend le confinement à l’ensemble des services concourant à la gestion de crise. Il est déclenché lorsque des vents dépassant les 200 km/h en rafales sont prévus. Il s’agit d’un niveau exceptionnel.