A Bruxelles, les eurodéputés unis pour refuser les coupes budgétaires POLITIQUE

Ce mercredi 7 octobre, à Bruxelles, à l’initiative de Younous Omarjee*, des députés européens de sensibilités politiques diverses se sont rassemblés sur le parvis du Parlement européen, devant une banderole « NO POSEI CUTS » (« Non aux coupes dans le POSEI »).

Le POSEI est un programme agricole spécifique aux régions ultrapériphériques, répondant aux besoins spécifiques de ces territoires (isolement, insularité, topographie, climat…). Or la Commission européenne envisage des coupes dans la réforme de la PAC et dans le règlement transitoire pour 2021.
 
Il revient donc au gouvernement français de mobiliser ses partenaires, au Conseil, pour les refuser. Pour rappel, le Parlement européen avait arrêté sa position en avril 201 : aucune diminution du budget POSEI.
 
La réforme de la PAC, quant à elle, devrait être votée en session plénière du Parlement européen, dans deux semaines.
 
M. Omarjee, Président de la Commission du Développement Régional au Parlement européen, déclare :
 
« Nous pensions que la France avait fait le travail attendu auprès de ses partenaires. Manifestement elle doit maintenant urgemment remonter au créneau pour convaincre les autres pays, et faire de cette question une ligne rouge absolue et infranchissable pour la France ».

«J’appelle le gouvernement à se mobiliser sans plus tarder. Du côté du Parlement européen nous ne cédons pas. Nous continuons à nous opposer fermement a toute diminution de l’enveloppe POSEI. Et nous sommes activement mobilisés dans des séries de rencontres et dans des échanges de courrier jusqu’au plus haut niveau. »
 
« C’est une garantie pour l’ensemble de nos agriculteurs. Pour qu’aucune mauvaise décision ne puisse être prise par surprise. Mais il faudra bien sortir de ce blocage, je l’espère par le haut. C’est ce à quoi nous travaillons. J’invite vivement les acteurs agricoles des RUP à maintenir la pression maximale sur le Gouvernement français. Cela aidera. »