Stade Jean Ivoula : des travaux supplémentaires et nécessaires POLITIQUE

Le Stade Jean Ivoula est le plus grand complexe sportif de La Réunion en capacité de spectateurs : 4 500 places pour le gymnase du Petit Stade de l’Est et 12 000 places pour le Grand Stade de l’Est. C’est un site polyvalent qui accueille autant des compétitions sportives que de manifestations culturelles et humanitaires.

Depuis sa création, le stade Jean Ivoula, a toujours accueilli des grandes manifestations internationales. C’est le lieu où se joue aussi les finalités régionales de sports collectifs mais aussi des compétitions internationales lors des Jeux des Îles de l’Océan Indien.

Cette réhabilitation permet également de maintenir une qualité de l’accueil satisfaisante pour l’organisation des manifestations sur cet équipement phare de l’île de La Réunion.

Depuis janvier 2019, d’importants travaux de réhabilitation ont été entrepris au sein du complexe sportif Jean Ivoula. Des travaux structurés en deux phases et dont la première, démarrée en août 2019, ciblait des travaux structurels au niveau de la charpente et de la couverture des tribunes. Ce marché a été notifié à l’entreprise TTS pour un montant global de 995 710 euros.

Cette première tranche a été phasée avec l’implantation d’une centrale de panneaux photovoltaïques sur le complexe, réalisée par la société Albioma.

Etendue sur une surface de 12 000 m2, cette centrale photovoltaïque permettra la production de 1,25 MégaWatt par an, ce qui représente en énergie, la consommation de 600 foyers. De l’électricité qui sera par la suite, injectée dans le réseau public d’EDF et qui servira, à l’ensemble des Réunionnais. Cette centrale a une particularité : elle est munie de stockage par batterie.

Le rapport présenté aujourd’hui a pour objet, l’approbation de travaux supplémentaires impérieux, de mise en sécurité, et de renforcement structurel de la charpente du stade Jean Ivoula, entraînant une plus-value de la phase 1.

Ces travaux de confortement d’urgence consistent à l’implantation d’une structure d’appui intermédiaire, permettant d’une part, de diminuer la contrainte de la portance et de rétablir l’élasticité. D’autre part, d’assurer la pérennité et l’esthétisme architectural de l’équipement sportif.

Ces travaux de renforcement structurel nécessiteront un délai d’exécution de 4 mois. Ils devront être réalisés impérativement avant la prochaine saison cyclonique. Leur coût : 339 643, 61 euros HT.