Tony Chevalier : « Je suis l’Amour, l’Amour est en moi… » CULTURE

Je suis l’Amour, l’Amour est en moi, tellement différent et divers à la fois comme les couleurs arc-en-ciel sorti d’un prisme.

Il sort parfois, dans un échange par message avec toi, dans des gestes de la main que je tends parfois, dans les larmes sur des textes écrit pas que pour moi, dans des réalisations sur ordinateur, dans un dessert préparé avec cœur.

Et quelques fois il sort ici, de mon cœur depuis les paroles d’un film qui me touche et qui déclenche une vague immense d’émotion créatrice, toi aussi laisse parler ton cœur ici en commentaire ou mp ou dans les pages d’un cahier comme il te plait, je veux savoir tes mots, le monde veut les connaître et les apprécier, fais les sortir pas la peine de réfléchir, ils s’écriront tous seul, oublie l’ortografe , oubli la lang, ékri a li koma, donne juste l’impulsion

L’amour c’est…
« L’amour c’est Te connaitre
C’est être avec Toi pour faire tout et rien
C’est aussi être sans Toi et y penser tout le temps
C’est quand quelqu’un prend toute la place
Quand ça te rend vulnérable et en même temps ça te donne des frissons
C’est plein de truc contraire facile à comprendre et grave compliqué
Depuis que je te connaît moi je suis prêt
Ce n’est pas facile Je suis prêt à aller de l’avant
Avec mes 80% d’eau et mes 20% d’électricité
Moi, je t’aime comme un fou »
Comme un utopiste voltigeur sur sa corde tendu
Qui dans ses remous élastiques de l’instant présent
Vit à font ses vertiges sensations d’équilibre corporel
Comme un génie qui invente la lumière
Après des milliers d’essais sans jamais s’arrêté
Et vivre le moment présent de l’illumination incandescente de sa pensé créatrice
Comme l’amour d’un parent qui donne de son temps
Dans chaque instant, présent pour des petits détails qui nous paraissent si grand
Dans le soutien de nos batailles d’une vie que l’on voit mourant
L’amour c’est Toi que j’aimes
Dans un baiser volé sous une piscine vidée,
Dans mes rêves les plus fou être avec toi et jamais réalisé car j’étais si intimidé,
Dans de longue minute de ton regard intense dans le couloir du lycée,
Dans un baiser coco-chocolaté partagé dans l’intimité de nos corps dévoilés,
Dans ce sourire immense partagé qui à changer ma journée et toutes celles d’après
Dans cette vision en transe, toi princesse nubienne où tes yeux m’ont à jamais envouté
Toi ma sœur, mon âme à moitié, parcelle de l’univers co-créer
Toi le bien et le mal à la fois, dans nos rires, dans nos larmes
Toi le yin, moi le yang aujourd’hui et demain si changeant
Vivons le moment présent
Toi ma sourcière, l’eau de mon corps enveloppé,
celle qui me donne vie dans l’immensité de l’espace infini
Tu fus jadis moi en petit quand je découvrais la source d’Amour,
Tu fus jadis moi en grand quand d’un regard je guérissais les passants
Toi, oui Toi qui lis ses lignes
JE T’AIME
Ferme les yeux et ressent-le au plus profond de ton être
Je t’envoie cette Amour du plus profond de mon être
Que la chaleur inonde tout ton être à la fois
Quand il embrasse mon être dans ce partage de foi
Vis ce moment intensément, c’est là que se trouve le bonheur
Celui qui t’embrase le cœur quand je te serre dans mes bras
Je ne suis pas fou, je n’aime plus dire cela *-)
Je suis le moment présent
Celle d’un inspire pour faire entrer en moi
La joie de cet air frais vivant,
La douceur des odeurs parfumées de mon jardin intérieur
La bienveillance d’accueillir ce souffle divin
Celle d’un expire pour faire sortir de moi
Les poubelles de pensées que je ne suis pas
Les nuages rageurs de cette vie en éclats
Les ressentis nuisibles qui pollue mon esprit
Je suis l’Amour à cet instant
Celui qui aime inconditionnellement chaque être
Toi qui lis en même temps qu’un autre
JE T’AIME
Vous, qui êtes moi dans d’autres états de conscience
D’autres vies, d’autres sphères, d’autres plans
Vous qui me nourrissez l’âme en tellement de circonstance
JE T’AIME
JE M’AIME
Pour la personne que tu es et qui partage avec moi d’aussi magnifique moments
Pour ses instants de solitude qui me révèle la nature intérieure de qui je suis vraiment
Pour ses élans de cœur que je vis à fond pleinement
Pour t’aimer toi qui lis ce texte inconditionnellement
Pour être ce caméléon qui s’adapte à chaque situation avec la joie du moment présent
Je n’ai pas fini d’écrire sur l’Amour, sur toi, sur moi, sur nous
Dans cette société désinvolte qui nous mène en troupeau
Laissons leur l’illusoire prétention de croire à nos têtes baissées
Car l’Amour que je suis et que mes frères et sœurs sont
Sera la lumière qui brillera de cette obscurité sociétale
« Sois le changement que tu veux voir dans le monde »

Tony Chevalier