Pourquoi la France a tant intérêt à garder les outre-mer dans son giron ? POLITIQUE

Chapitre 1. Cette question m’est venue à l’esprit alors que j’étais tout jeune, en pleine bataille politique entre les camps Verges traités d’indépendantistes et les autres, fervent défenseur de l’attachement à la France.

Elle est revenue un peu plus tard lorsque j’entendais la balance commerciale déficitaire de l’économie réunionnaise ; et elle finissait par tourner en boucle dans ma tête à chaque fois que je constatais notre totale dépendance envers la métropole, ou que je découvrais les chiffres, à l’époque en francs, des coûts pour la société, générés par le RMI (revenu minimum d’insertion).


On ne m’a jamais donné de réponse à cette question.


Peut-être que la simple crainte de voir disparaître l’Etat-providence est créatrice à elle seule, d’un attachement qui n’est pas propice à ce genre de questionnement…


Je me suis donc mis au travail et je me suis d’abord penché sur nos richesses.


Il m’est d’abord apparu que la culture de la canne et des épices qui étaient une vraie richesse en des temps lointains ne le sont plus, faute à une concurrence devenue planétaire et dévastatrice.


Mes yeux se sont alors tournés vers l’océan.


La France possède derrière les Etats-Unis la deuxième zone économique exclusive maritime de la planète.


Les 11 millions de kilomètres carrés de cette surface est une source de richesse extraordinaire puisqu’elle permet l’exploitation des ressources mais également des sols sous-marins.


Je sais que c’est dur de s’imaginer 11 millions de km²… pour vous aider, la Chine couvre 9.5 millions de km².


Incroyable non ?


Mais ce qui est intéressant ici, c’est de se rendre compte que le littoral métropolitain n’explique qu’une infime partie de cette immensité géographique (moins de 5%).

Ce sont les Outre-mer qui apportent à la France cette richesse qui n’est, à ma connaissance chiffrée dans aucun livre.


Alors oui, on sait ce que l’on coûte, mais on n’arrive pas à savoir ce que l’on rapporte. Allez savoir pourquoi. Je n’ai jamais rien compris à la comptabilité.


Mais ne nous arrêtons pas à la surface.


Le domaine sous-maritime est une notion juridique liée à la notion de plateau continental c’est-à-dire au prolongement d’une île sous la mer, je ne rentrerai pas dans les détails, mais disons que cette zone donne droit à l’exploitation par L’Etat du sol et du sous-sol (métaux rares, gaz, pétrole ou ressources biologiques) mais ne confère aucun droit sur le pêche.


La France a postulé pour l’extension de son plateau continental. C’est ainsi qu’en 2015, elle a pu étendre son plateau de presque 600 000 km² grâce ….à cinq territoires d’outre-mer.


Comme vous n’avez toujours pas le compas dans l’œil, la France possède une superficie terrestre 643 801 km². Elle n’est pas belle la vie ?


Vous connaissez probablement tous dans votre entourage une personne qui s’est plainte un jour de payer une sacrée taxe foncière mais qui possède plusieurs hectares de terrains et une ou plusieurs belles cases créoles.
Mon petit doigt me dit qu’on tient un début de réponse à la réponse que je me suis posée.


J’essayerai avec mes petits moyens de creuser encore la question.


RIP