Le coup de gueule de la semaine ! J’ai le droit d’aimer « Zoreil chapé » ! COURRIER DU LECTEUR

« Un lecteur a le droit d’aimer un roman. Faut arrêter de vouloir le pousser au contraire surtout quand une lectrice dont je respecte son avis pousse toutes les femmes à haïr ce même roman ! Lisez le et chacun jugera et donnera sa perception ».

« S’inscrire sur Babelio pour me faire la moral : Stop ! J’aurais volontiers accepté un débat, un échange respectueux de femme à femme !

J’ai le droit d’aimer « Zoreil chapé » !
Est-ce que cela fait de moi une lectrice bête? Folle? Qui manque de respect aux femmes réunionnaises? Je ne vais pas suivre cette pétition c’est mon droit!
Alors maintenant je vais expliquer pourquoi j’ai aimé ce roman fiction !

J’y ai vu une dénonciation sur les clichés et les préjugés. Et oui ces inepties ont la vie dure. J’y ai vu un homme perdu qui ne comprend rien aux femmes! Je dis bien toutes les femmes !

Ce roman aurait pu se passer sur une autre île tropicale où l’auteur aurait repris quelques conneries racontées pendant longtemps. Cette expression Zoreil Chapé vient de quelque part mais d’oú ? »

Gaëlle Perma Guitton